mardi 7 mai 2013

En toute amitié 1 ou L'intelligence du corps et moi, et moi, et moi

Après l'épisode de Thusanth et de Vincent ma soif de rencontres s'était un peu tarie et je commençais à en avoir assez de ces rencontres kleenex .

J'étais également bien consciente que ce n'était pas dans la structure de cc genre de rencontres que je risquais de découvrir l'homme de ma vie... de toute façon je n'étais guère optimiste à ce sujet étant trop névrosée, hors cadre, mon physique en inadéquation avec ma tranche socio culturelle...en gros et c'était le cas de le dire, je n'avais pas ce que l'on appelle l'intelligence du corps et  je faisais partie de celles qu'on veut parfois baiser mais surtout pas présenter à sa famille et ses amis...du moins le pensais-je ayant dévoré Bourdieu plus jeune et notamment La distinction...je me rappellais bien que plus nous naviguons dans les sphères socio culturelles élevés, plus le corps s'étiole...ce qui d'ailleurs a contrario est une des raisons du discrédit sur les gens gros puisque considérés comme ayant un physique vulgaire, de classe sociale populaire.

Combien de rencontres même simplement amicales, j'avais manqué juste parce qu'être grosse était un mauvais faire-valoir... je me rappelais comme autant de morsures, les propos de certains collègues explicites à ce sujet tandis que j'observais silencieusement mais avec un certain cynisme, les amis du net à la correspondance dense, la complicité presque coquine jusqu'à la rencontre physique où comme c'est bizarre l'amitié s'étiole d'un coup dans un non-dit gêné en même temps que leur prise de conscience qu'un cliché photoshopé ou non ne represente qu'une vue de la réalité et pas la personne en 3D se tenant face à eux...biip! il n'y a plus d'abonné au numéro que vous avez demandé, mais on reste amis hein?



Bref je voyais mal un prof de fac, un dirigeant de grosse entreprise ou un grand penseur s'interresser à moi...étant à l'opposé dans mon allure de l'escort girl ou du faire valoir qu'on présente et jette en pature au regard comme sa voiture de sport ou son dernier livre.



Je comprennais sans aucune condescendance que désormais que sauf rares exceptions j'allais être cantonnée à jouer le rôle de bonne copine un peu loufoque mais siii gentille mais trop étrange ou intello ou de la maîtresse affriolante qui nous permet de se dévergonder en se tapant une grosse à gros nichons, blonde de surcroît...
Comme toujours je n'entrais dans aucune case, entre mon côté décadent et libéré, vieille France, mon éducation bourgeoise, mes idées et style de vie un peu trop bohème et mon physique à ce point charnel...Roland m'avait d'ailleurs dit un jour pour me consoler de toutes les réflexions parfois abruptes quotidiennes dans la rue "pense que tu es comme un mec avec une bite de 30 cm l'exhibant sous nos yeux dans la rue... bah après tout, tu es de la chair à pâté maintenant, ok mais dans 10 ans tu pleureras de n'avoir plus aucun regard ou presque ..."

Cette solitude ne m'était pas vraiment imposée m'étant à tort ou à raison toujours trouvé différente et mal à l'aise avec les autres... j'aimais ma quiétude, mes amis, mes livres, mon monde et cloisonnais bien toute ouverture éventuelle de ma bulle...bien stabilisée.

Cela dit, quand un jeune architecte m'écrivit en m'envoyant sa photo, snobisme de ma part, je répondais avec enthousiasme entre le côté vrai beau gosse académique qui me laissa pas indifférente, son cv et son statut de célibataire...allais-je faire enfin LA rencontre décisive?

"Bonjour, je m'appelle Felipe, je suis le jeune archi du site de rencontres.
Photos des plus interressantes, je te laisse un numéro 06. XX.XX.XX.XX; je suis du 15e arrodisseement, que dire de plus je suis métisse et d'origine cap verdienne et portugaise, de grand mère suisse...un vrai cross over en somme. Ronde et passionnée d'art, vue tes photos , je me doutais surtout de ton côté esthète. Enfin voilà, n'hésite pas à m'appeler. Bises"

Je lui récrivis déjà sur mon petit nuage avec quelques photos, certaines flatteuses du visage que Ronan avaient fait d'autres moins seyantes à la web cam mais gardais toujours cette appréhension de la découverte de ma poitrine

"hum ce genre de métissage est très excitant... Dis moi je ne comprends pas pourquoi tu sembles apprécier le fait que je sois ronde alors que dans ta fiche tu demandes une personne fine...c'est étrange.
Je ne m'en plains évidemment pas.
Je t'envoie donc des photos avant de téléphoner. La plupart sont issues d'un projet artistique sur la métamorphose, d'autres plus crues sont faites à la web cam et ne sont pas flatteuses mais tu pourras avoir la preuve de mon physique fellinien!!!
J'attends tes commentaires même négatifs.
je t'embrasse.
Valérie"

Sa ou plutôt ses réponses le lendemain me laissèrent quelque peu perplexes

"Voici donc une photo de ma petite...personne...à bientôt...ah oui j'oubliais quelles sont tes pratiques sexuelles, avec tes arguments tu dois certainement avoir des envies aussi proportionnées; en tout cas au vue de tes photos je devine déjà un degré de sophistication lol...bises"

Que voulait-il insinuer que mon appetit charnel était à la mesure de mes dimensions? question sophistication il n'allait pas être déçu car si parfois je me déguisais en fille, mains et lèvres peinturlurées, je restais une adepte des heures de solitude sur le causse à gambader seule dans la forêt avec mes godillots, des fêtes de l'huma, de la myrtille ou des bourrées et gigues de mon village où je restais célèbre pour m'être proclamée entre 2 parties de belote ou pétanque, "miss casa" après avoir siroté une petite quinzaine de cette boisson anisée corse que je prisais tant lors de mes vacances... la sophistication faite femme...blurp!

"Troublant si ta poitrine est aussi sensible qu'imposante, je serais heureux de pouvoir participer à ce plaisir, crois moi, lol. tu as des lèvres...arghhhh miam miam digne de celle de Chiara Mastroianni, enfin bon arrêtons les compliments, mon nom est Felipe et je serais heureux de faire "plus connaissance", je travaille sur l'immersion en ce moment, un expo qui s'appelera "Arche de Noé".
Pour tes photos j'aime beaucoup celles que tu as présenté sur le site et enfin les autres sont impressionnantes aussi lol, matière et rondeur font bon ménage. Je suis évidemment redemandeur, mais le mieux...ne serait il pas de se rencontrer, j'attends ton coup de fil, bises"

Bon son compliment sur ma bouche était nettement plus gratifiant que mon habituel "oh toi, tu as une sacré bouche à pipe", il parlait art, architecture, expo et même bien de mes rondeurs...je respirais ravie et faisant fi de mes réticences à ces rencontres sur site, j'acceptai avec joie de le rencontrer.

Aucun commentaire: